Dystopie·Jeunesse·Romance

Entre chiens et loups, tome 1 – Malorie Blackman

Résumé

Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé. Un monde où les communautés s’affrontent à coups de lois racistes et de bombes. C’est un monde où Callum et Sephy n’ont pas le droit de s’aimer. Car elle est noire et fille de ministre. Et lui blanc et fils d’un rebelle clandestin.

Mon avis

J’avais énormément entendu parler de ce livre sur la blogosphère ! J’étais impatience de commencer ma lecture et de comprendre ce qui plaisait tant. Malgré un peu d’hésitation car le racisme n’est pas ma tasse de thé, j’ai quand même commandé le livre. Faut dire que c’est un sujet inédit pour moi ! C’est l’histoire de Callum, blanc et fils d’un rebelle & Sephy, noire et fille de ministre. Ils sont jeunes et innocents et ne sont pas encore conscient du monde qui les entoures. Ils vont s’apercevoir, petit à petit, que la vie n’est pas aussi simple qu’il n’y parait.

Déjà, le racisme est un sujet assez sensible et encore trop rependu. Les avis divergent et je ne souhaite pas m’engager sur ce terrain-là. Bien sûr, c’est le coeur du livre, tout démarre de ce point et c’est parfois assez violent. Certaines scènes m’ont beaucoup touchée, notamment une en particulier où Sephy se fait un peu  » rembarrer  » alors qu’elle voulait seulement être aimable et compatissante. C’est une de mes scènes favorite car je trouve qu’elle illustre tout le livre. C’est un livre qui m’a un peu mise sur le cul et qui m’a beaucoup changé de mes lectures habituelles. Je comprends totalement son succès et je suis en accord total avec cela ! Il mérite amplement qu’on s’intéresse à son histoire. L’auteur le mérite également, car elle a une plume divine. Le style est totalement adapté aux caractère des personnages principaux, qui, rappelons-le, sont très jeunes.

Mon personnage préféré est Sephy, pour elle c’est tellement simple qu’elle ne peut pas imaginer ce que son ami endure. Elle est innocente et tellement naïve, s’en est très touchant. Elle veut toujours bien faire et souvent elle en récolte que du mépris. Elle souhaite plus que tout que ça s’arrange, mais personne n’est prêt à exhausser son voeux. Au contraire, Callum s’endurcit au fil des pages et il mûrit, il passe du statut d’enfant à celui « d’adulte » (sans vraiment l’être). Lui, se rend compte de la réalité de la vie et on se demande comment va devenir sa relation avec Sephy. Il se laisse embarquer par ce qui l’entoure et il en oubli qui il est réellement. Leurs destins changent au fil des pages et on y assiste, impuissants.

Je pense qu’il ne faut pas passer à côté d’une pépite pareille. Il y en a très peu des livres si profonds avec un vocabulaire totalement abordable ! Bien sûr, ceci ne correspond pas à tout le monde, mais si vous êtes tentés, mais hésitez pour une quelconque raison, foncez ! Vous ne regretterez rien. C’est très délicat de chroniquer un livre de cette trempe, le racisme est un sujet tabou et l’auteur a le culot de foncer dans le tas, je lui tire mon chapeau !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s