fantasy·Jeunesse

Red queen, tome 1 – Victoria Aveyard

Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon.
Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change du tout au tout.

mon avisRed queen est un livre qui commence à se faire une petite place sur la toile et il m’intriguait. Je trouvais le résumé très intéressant et inédit. Ce n’est pas un coup de coeur, parce que j’ai noté quelques petites choses qui m’ont dérangées. Malgré tout, j’ai réussi à m’attacher au contexte et aux personnages. L’auteur a su mener son jeu jusqu’au bout, même s’il y a eu des ratés en cours de route. Certaines phrases revenaient en boucle, qui n’était pas nécessaire. J’ai l’impression que l’auteur mettait un point d’honneur à tout justifier, même quand ce n’était pas la peine.

Il me semble que c’est le premier livre de cet auteur et pour une première, je trouve que c’est plutôt bien réussit, même si tout n’est pas parfait. L’auteur ne met pas assez de mystère, tout est trop prévisible, surtout à cause des pensées de Mare qui trahissent ce qui va arriver. Elle est parfois tellement sûre de son coup qu’on se doute qu’il y a anguille sous roche et ça nous gâche la surprise. Parfois, c’est même un peu tiré par les cheveux. Le monde dans lequel évolue Mare est bien pensé, mais mal décrit, incomplet.. J’avais du mal à m’imaginer la scène quand l’auteur se mêlait les pinceaux dans les descriptions des lieux. Pourtant, l’idée est très bonne, il manque juste un peu d’organisation, l’auteur est peut-être un peu trop pressée. On passe d’une énigme à une autre aussi facilement qu’un claquement de doigt, même si la fin rattrape un peu le coup.

Dans les personnages, celle que j’ai le moins aimé, bizarrement c’est Mare. Non pas que je la déteste, mais elle m’a semblé immature, trop sûre d’elle, irréfléchie, pensant que le monde tourne autour d’elle. Et c’est bien ça qui m’a agacée. Je sais bien que c’est le personnage principal, mais l’auteur la met tellement en avant que cela en devient ridicule et peu crédible. Même Cal et Maven m’ont paru bizarre, j’ai eu beaucoup de mal à les cerner et à comprendre leur personnalité, même si c’était peut-être voulu.

Malgré tout, je ne peux pas dire que je n’ai pas apprécié ma lecture, en fait je crois que je suis passée au-dessus de tout ça parce que l’idée de départ est tellement bonne qu’elle méritait qu’on s’y intéresse de plus près, en espérant que l’auteur s’améliore pour la suite.

verdict

Publicités

3 réflexions au sujet de « Red queen, tome 1 – Victoria Aveyard »

  1. J’ai aussi trouvé que l’univers pourtant si original manquait véritablement d’originalité. Tout était prévisible, même la fin, ce qui m’a un peu frustré.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s