Jeunesse·thriller

Night School, tome 1 – C.J Daugherty

Allie Sheridan déteste son lycée. Son grand frère a disparu. Elle vient d’être arrêtée. Une énième fois. C’en est trop pour ses parents qui l’envoient dans un internat aux règles quasi militaire.
Contre toute attente, Allie s’y plaît. Elle se fait des amis et rencontre Carter, un garçon solitaire et ténébreux, aussi fascinant que difficile à apprivoiser…
Mais l’école privée Cimmeria n’a vraiment rien d’ordinaire. L’établissement est fréquenté par un fascinant mélange de surdoués, de rebelles et d’enfants de millionnaires. Plus étrange, certains élèves sont recrutés par le très discrète « Night School », dont les dangereuses activités et les rituels nocturnes demeurent un mystère pour qui n’y participe pas.
Allie en est convaincue : ses camarades, ses professeurs, et peut être même ses parents, lui cachent d’inavouables secrets. Elle devra vite choisi à qui se fier, et surtout qui aimer.

mon avisAprès deux petites déceptions, j’avais envie de lire une valeur sûre. Quoi de mieux pour ça que le célèbre Night School, qui fait tant parler ? Je vous avoue que je regrette de ne pas l’avoir lu avant. C’est un excellent livre, pourtant ce n’est pas un coup de coeur, peut-être parce qu’il manque ce petit truc en plus ? J’en attendais un peut trop, je pense. Je m’étais faite une certaine idée de ce livre et finalement je suis tombée sur le cul, parce que j’étais loin du compte. Je m’attendais à une petite touche de fantastique, le titre m’ayant induite en erreur. Finalement, pas du tout, du moins pour l’instant, qui sait ?

Le style de l’auteur est fluide, les descriptions sont précises et claires, ce qui nous permet d’imaginer sans mal les lieux, autant Cimmeria que ses extérieurs. D’ailleurs, je ne sais pas si l’auteur s’est inspirée d’une demeure existante (faudrait que je me renseigne), mais en tout cas le domaine est très complet. Tout au long de notre lecture, on se pose des questions sur les évènements étranges qui arrivent à Allie, d’ailleurs au début j’ai trouvé sa fenêtre effrayante. Avec tout ce qui arrive dans ce premier tome, on ne sait plus à qui se fier et ce qu’on doit penser de chaque personne.

Night School nous offre pas mal de personnages, comme souvent quand un livre parle d’une école. Là on se retrouve avec la crème de la crème, les plus intelligents qui restent là l’été, pourtant Allie ne se sent pas à sa place et certains de ses camarades sont plutôt d’accord avec elle et n’hésite pas à le lui faire savoir. J’ai eu de la compassion pour elle, projetée dans un monde inconnu et entourée d’inconnus. Ce qui m’a fait tilt tout de suite à propos d’Allie, c’est sa manie de compter, on comprends quelques pages plus loin que c’est pour ses crises d’angoisse. Une autre chose aussi qui m’a interpellé à son sujet, c’est qu’elle a parfois des réactions de gamine et je trouvais que ça jurait avec le côté sérieux du livre. J’aimerais bien quelle apprenne à tenir sa langue, aussi.

Allie ne tarde pas à se faire quelques amis et se fait très vite un avis sur certains élève. Commençons par Sylvain, au début on sent très clairement qu’il nous cache des choses, qu’il n’est pas très clean et cette impression s’est accentuée au fur et à mesure de ma lecture. D’ailleurs j’ai trouvé les explications à son sujet bien légères et j’aimerais approfondir son cas dans le second tome. Ensuite vient Carter, qui est très mystérieux, on ne sait pas sur quel pied danser avec lui, même si on apprend peu à peu à le connaître. Je ne peux pas clairement donner mon avis sans en dire trop, mais je ne manquerais pas de me rattraper dans la chronique du second tome, qui j’espère sera très vite entre mes mains !

Viens ensuite toute une bande d’amis, mais je ne parlerais que de Jo et Rachel. Jo passe d’abord pour la fille cool, toujours la pêche et pleine de gentillesse. Puis au fur et à mesure on se rend bien compte qu’elle a une personnalité plus complexe que ça, plus approfondie, même si on ne sait pas jusqu’où elle peut aller. Rachel arrive un peu tard dans le livre, comparé aux autres, mais elle se fait bien présente et on s’attache à elle comme si elle était là depuis la première page. Honnêtement, je ne sais pas vraiment quoi penser d’elle, si on peut lui faire confiance ou non, mais je compte bien en apprendre davantage.

Pour ce qui est du corps enseignant et bien ils m’ont paru bien louches. Tout d’abord, ce monsieur Zelazny, qui est toujours en colère, même énervé par un simple rire ! J’ai trouvé qu’il en faisait trop, surtout à côté de l’attitude de la directrice qui elle était étonnement gentille et compréhensive. D’ailleurs, le fait qu’elle se confie à Allie quelques jours après son arrivée m’a parue vraiment peu crédible. Cependant, ce qu’on ne peut pas lui reprocher, c’est de ne pas se préoccuper de ses élèves, au contraire j’ai trouvé son attitude exemplaire. Le fait qu’elle s’inquiète des rumeurs sur Allie a soulevé une problématique bien présente dans notre système scolaire, le fait que les élèves sont bien trop souvent seuls face à ce genre de situations. Peut-être que si nos professeurs prenaient exemple sur Isabelle, peut-être qu’il y aurait moins de persécutions dans nos lycées.

Pour finir, ce premier tome est une très bonne introduction et nous révèle malgré tout quelques secrets pour le prochain tome. Même si des interrogations subsistent encore : Qui est ce Nathaniel ? Que veut-il ? Qu’est-ce que tout ça signifie ?

verdict

Publicités

Une réflexion au sujet de « Night School, tome 1 – C.J Daugherty »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s