Aventure·Jeunesse

La conspiration, tome 1 – Maggie Hall

Une énigme millénaire. Des indices aux quatre coins du globe. Une destinée extraordinaire. Ils ont le pouvoir de faire fermer Prada pour une session shopping privée. Mais aussi celui de déclencher une nouvelle guerre mondiale. C’est cette incroyable famille qu’Avery West se découvre à dix-sept ans. Ses membres appartiennent à une redoutable société secrète, le Cercle, qui voit en Avery la clé d’une prophétie millénaire. Écartelée entre des factions rivales, Avery va devoir lever le voile sur l’énigme de ses origines. Accompagnée de deux garçons du Cercle, le beau Stellan à l’humeur changeante et le ténébreux Jack, elle se lance dans une quête qui va la mener du musée du Louvre aux bazars d’Istanbul. Au coeur de la conspiration, Avery va devoir choisir entre sa liberté et sa famille, mais aussi entre le garçon qui pourrait l’aider à sauver l’humanité et celui qui fait battre son coeur.

mon avisJ’ai commencé à lire ce livre avec un peu d’attentes, puisqu’il avait de bons commentaire sur sa fiche livraddict. Finalement, je suis un peu déçue, ce n’est pas une lecture qui m’a transcendée. Seulement, le fait que j’ai tenue jusqu’au bout et que j’envisage peut-être de lire la suite signifie que ce n’était pas si mal que ça en fin de compte. Je pense que ce qui m’a le plus plût était l’énigme à résoudre, même si finalement c’était assez prévisible car l’auteur passe par des facilités pour la résoudre.

Les personnages du livre passent par plusieurs pays et j’ai vraiment adoré le fait que l’auteur ait vraiment visité les lieux ! Ça donne un peu plus de réalisme aux décors et c’est un plus ! Le début du récit est plutôt lent, mais devient vite un peu plus rythmé, même un peu trop finalement. Les courses poursuites à répétitions c’est vraiment usant à la fin, j’ai l’impression que chaque chapitre se ressemble, c’est toujours le même schéma. Un peu comme dans les séries où chaque épisode est différent tout en étant identique. Surtout que le début est un peu difficile à comprendre avec cette histoire de familles puissantes qui dirigent le monde.. De plus, on ne nous donne pas toutes les cartes en main dès le début, ce qui fait que je me suis un peu emmêlée les pinceaux entre le cercle et l’ordre. Ajoutons à ça une énigme et des objets à retrouvés et vous vous retrouvez perdus, à suivre deux adolescent qui font la même chose à chaque ville . Ce qui nous donne : moi qui m’ennuie. Surtout que ce qu’ils cherchent à savoir on le devine assez rapidement, malheureusement. Je me suis vraiment sentie dans du jeunesse quand je me suis demandée s’ils étaient idiot de faire confiance à tel ou telle personne alors qu’ils savent pertinemment que c’est l’ennemi.

Nous sommes du point de vue de Avery, une jeune fille qui déménage constamment à cause du travail de sa mère et qui comme nous, se retrouvera perdue et pleins de questions. Elle n’a jamais connu son père, mais quand l’occasion se présente elle saute sur l’occasion et n’hésite pas à suivre un inconnu (logique.). Je l’ai trouvée un peu immature, à tomber amoureuse beaucoup trop vite et dépendre assez rapidement de cette personne (qui je le rappelle, lui était inconnu il n’y a pas si longtemps). Elle a tendance à penser que le monde tourne autour d’elle et les autres personnages ne vont que la conforter dans cette idée. Ensuite nous avons Jack, qui par je ne sais quel hasard se retrouve toujours là où on l’attend le moins. J’en avais même un peu marre de le voir à la fin ! Surtout que je ne l’ai pas trouvé intéressant, c’est un personnage fade et plat. J’ai préféré de loin le personnage de Stellan (que voulait vous, les mauvais garçons ont toujours la côte dans les livres !) que j’ai trouvé nettement plus mature et réfléchis, même si à la fin il devenait un peu perdu lui aussi. Au début du livre il réagissait comme un homme, un adulte. Puis dans les dernières pages, on a pris un peu plus conscience de son jeune âge et j’ai senti qu’il était déstabilisé.

Vous vous demandez surement, après avoir lu cette chronique, comme je peux envisager de lire la suite après n’avoir dit que du négatif.. Et bien, malgré que trop de rebondissements tue le rebondissement, j’ai aimé l’ambiance, l’énigme et Stellan : Voilà ce qui aura rattrapé tout le reste. Le verdict résume vraiment bien mon état d’esprit concernant cette lecture !

verdict

Publicités

Une réflexion au sujet de « La conspiration, tome 1 – Maggie Hall »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s