Romance

Wallbanger – Alice Clayton

https://takeabook.files.wordpress.com/2016/01/wallbanger.jpg?w=223&h=326

Caroline Reynolds vient d’emménager dans un superbe appartement à San Francisco, mais sa première nuit est perturbée… par les exploits nocturnes de son voisin ! La promiscuité est d’autant plus frustrante que la jeune femme n’a pas eu d’aventure depuis près de six mois. D’ailleurs, par vengeance, Caroline surnomme le dom juan d’à-côté le « Cogneur de Mur ». Or, une nuit, excédée, c’est à sa porte qu’elle finit par cogner… pour découvrir en Simon un homme particulièrement séduisant. Peu de temps après, alors qu’ils se croisent à une fête, Caroline accepte de conclure une trêve pour apprendre à mieux le connaître. Si petit à petit ils deviennent amis seront-ils bientôt amants ?

mon avis

Dès le premier chapitre, j’ai ri. J’ai su que ça allait être un très bonne lecture. Finalement, je suis légèrement déçue, ce sera un avis mitigé. Une première partie pleine d’humour et de légèreté et une deuxième partie décevante, longue et inintéressante. C’est un livre qui traine en longueur et ça devenait de plus en plus difficile de restée accrochée. Quand je lis un livre basé sur une relation entre deux personnages, j’aime qu’on me vend du rêve, qu’on me fasse vivre des émotions forte. Parce que avouons qu’une histoire basique et plate ça n’a aucun intérêt. Il faut savoir raconter quelque chose qui mérite justement d’être raconté. J’ai cru que l’humour de l’auteure serait un atout, puis finalement ça s’essouffle et on cherche un peu plus que ça.

En fait, à partir de la partie Espagne, j’ai décroché. Je me suis forcée à finir le livre et je pense qu’avec quelques pages en moins, ç’ aurait pu être parfait. L’auteure a voulu en faire trop, surtout qu’après cette partie, l’humour était moins présent et j’ai trouvé ça dommage. Pourtant cela avait très bien commencé avec une première partie tordante, des réparties bien placé et une intrigue qui avait de la gueule ! Et c’est un autre de ses points noirs, le fait que Wallbanger soit le titre et qu’on survole un peu trop cet aspect de l’histoire, se contentant d’en faire des surnoms. Il y avait pourtant matière à faire !

Les persos, c’est pareil que l’intrigue. Dans la première partie ils sont drôle et dans la seconde ils deviennent chiants. Puis Caroline a vraiment fini par me taper sur le système avec son Monsieur O. Une fois, deux fois, trois fois.. Ensuite stop ! Je ne voyais en plus pas pourquoi il fallait nous achever avec sa Madame F par la suite ! Puis l’histoire liée j’ai trouvé ça un peu ridicule. Surtout allant jusqu’à en faire presque l’histoire centrale ! Finalement, le titre aurait du être  » Monsieur O » ? J’avoue, c’est moins vendeur, mais plus réaliste vis-à-vis du livre.

En ce moment, j’ai l’impression de toujours tombé sur des livres qui ne me transcendent pas, alors que le résumé m’emballe vraiment ! C’est un peu frustrant.

verdict

giphy12

Publicités

4 réflexions au sujet de « Wallbanger – Alice Clayton »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s