Jeunesse·Science-Fiction

Mystic City, tome 1 – Theo Lawrence

Couverture Mystic city, tome 1

Aria Rose, la plus jeune héritière d’une des deux plus puissantes familles rivales de Mystic City, se retrouve promise à Thomas Foster, le fils des pires ennemis de ses parents. Leur union est sensée mettre fin à des décennies de vendetta politique, et réunir les habitants des Aeries, la classe dominante de la ville, contre les Mystiques bannis qui errent et fomentent dans ses bas-fonds.
Mais Aria ne se souvient pas être tombée amoureuse de Thomas ; de fait : elle se réveille un matin avec de grandes zones d’ombres dans sa mémoire. Et elle ne parvient pas à comprendre pourquoi ses parents auraient accepter de s’unir aux Foster en premier lieu. Quand Aria rencontre Hunter, un rebelle et séduisant Mystique des bas-fonds, elle commence à retrouver des bribes de souvenirs, et comprend qu’il détient la clé de son passé.
Les choix qu’elle sera amenée à faire sauveront ou condamneront la ville – et sa propre existence.

mon avis

Comme je vous le disais dans l’article sur Devil City, en ce moment je n’ai pas de chance, je tombe sur des livres dont la suite n’est pas publiée et ne le sera jamais (sauf que je m’en rend compte APRÈS avoir lu le livre .. 😦 ). Donc je préfère vous le dire tout de suite si vous vous lancez dans cette lecture, il y a trois tomes, le premier publier en français et le second en anglais. Je ne sais pas si le tome 3 a finit par être publié tout court, apparemment rien n’étais sûr. Tout ça m’a bien gâché mon plaisir d’après lecture et je ne pense pas en garder un bon souvenir du coup. De plus, c’était un emprunt à la bibliothèque donc je n’en garde aucune trace physique.

Donc le livre était plutôt bien parti, puis ensuite c’est devenu un peu trop gnian gnian. Je sais bien que c’est un jeunesse et donc ça peut vite partir dans le simpliste, mais il y a des jeunesse qui sont extras et qui n’ont pas besoin de partir dans une direction trop simpliste. Je suis bien consciente qu’on est sur un remake de Romeo et Juliette, mais l’auteur a choisie de créer un univers nouveau, spécial. Dommage de le mettre en arrière plan pour une histoire d’amour, il aurait fallut trouver le juste milieu. Toute la partie mystique était intéressante et donnait envie d’en savoir un peu plus.

Aria était intéressante au début, mais une fois qu’elle a mit le doigt sur la révélation, elle devient bizarre, elle ne se pose pas plus de question que ça, tout ce qui l’intéresse c’est de batifoler. D’ailleurs, Hunter est très contradictoire, je ne m’y suis pas attachée. Il lui dit de s’éloigner et d’un chapitre à l’autre devient entreprenant, joyeux et enclin à la discussion..

A la fin, on se pose énormément de questions et c’est frustrant de ce dire qu’elles resteront sans réponse. Du coup, je ne le conseille pas.

oie-8

verdict

giphy2

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Mystic City, tome 1 – Theo Lawrence »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s