Jeunesse·Science-Fiction

Les chroniques lunaires, tome 1 – Marissa Meyer

https://i1.wp.com/static.fnac-static.com/multimedia/FR/Images_Produits/FR/fnac.com/ZoomPE/7/7/1/9782266218177.jpg

A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l’atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu’elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie – son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu’éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n’a aucune chance de s’épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !
Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l’humanité est peut-être entre ses mains.
mon avis

Au début, j’avais pas du tout l’intention de lire ces livres car ils ne faisaient pas forcément envie. Sauf que, j’en ai entendu tellement de bien un peu partout que je me suis dit Pourquoi pas ! Je ressort de ma lecture un peu mitigée, mais je ne regrette pas de m’être lancée, car malgré quelques côtés négatif, j’ai plutôt apprécié ma lecture. Je m’attendais à une réécriture de Cendrillon, mais avec ce petit côté SF, puis finalement, même si on a quelques petites allusions, similitudes, on est bien loin du conte originel.

C’est justement ces petites allusions qui m’ont beaucoup plut. Ces contes ont bercés mon enfance et j’aime bien quand les auteurs jouent un peu avec. Je trouve que c’est la force de ces livres, le fait que l’auteur glisse quelques rappels sans pour autant écrire son histoire en fonction de ça, elle prend pas mal de libertés et j’ai bien aimé. Par contre, j’ai moins aimé le côté mécanique, j’y comprenais pas grand chose et ça prenait une place énorme dans le roman, parfois on avait plusieurs pages de détails et dans ces moments là je sautais des lignes sans m’en rendre compte, sous le coup de l’ennui. Malgré ça, je n’ai pas pu m’empêcher d’être emportée par l’histoire et de toujours vouloir la suite. Je pense que, comme toujours, c’est l’histoire d’amour qui porte mon intérêt. Vous savez comme je suis une grande romantique !

Au niveau des personnages, on suit Cinder, une jeune cyborg qui a perdu ses parents dans un accident d’hover et qui a été recueilli par un homme. Malheureusement, cet homme est décédé peut de temps après d’une maladie à laquelle il n’existe aucun remède, la laissant seule avec sa tutrice et ses deux filles. Les cyborg sont mal perçus dans la société, ce qui fait que Cinder se cache un maximum, essayant de paraître la plus « humaine » possible (même si Cyborg, c’est avant tout une humaine avec des membres robotisés). A la maison, elle est traité comme une domestique, elle travail et doit donner son salaire à sa belle-mère, qui la traire comme une moins que rien. Cinder m’a inspiré la même pitié que Cendrillon. Sinon, je n’ai pas trouvé qu’elle avait une personnalité marqué. Mon personnage préféré c’est Iko, qui est une sorte de robot, mais qui a une réelle personnalité, ce qui la rend plus humaine (voir plus que Cinder).

Dans l’ensemble, une lecture appréciée, mais des passages ennuyeux qui m’ont un peut gâcher mon plaisir.

oie-8

verdict

giphy2

Publicités

7 réflexions au sujet de « Les chroniques lunaires, tome 1 – Marissa Meyer »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s