fantasy·Jeunesse

Une braise sous la cendre, tome 1 – Sabaa Tahir

Couverture Une braise sous la cendre, tome 1

Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t’écraserai. »

Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment.

mon avis

C’est un livre qui est sorti il y a peu et qui a beaucoup fait parler de lui, il ne m’en fallait pas plus pour être intriguée. C’est donc avec un intérêt difficilement contenu que j’ai commencé ma lecture. Je dirais que c’est une bonne découverte, mais que j’ai été un petit peu déçue parce que je m’attendais à mieux.

L’histoire est racontée du point de vue de Elias et Laia, on alterne entre les deux d’un chapitre à l’autre. C’est une pratique courante et ça ne me dérange pas tant que ça, mais il est important de le préciser car je sais que tout le monde n’aime pas forcément ça. Quand on utilise cette façon de faire, j’aime quand les deux côtés sont intéressants, là le point de vue de Elias ne l’était pas toujours, j’ai eu du mal à accrocher aux épreuves et aux longues descriptions des chapitres concernés. Sauf que, quand je repense à ma lecture, je ne peux m’empêcher de remarquer à quel point l’univers est complet et bien pensé. Dommage que l’auteur n’ai pas un peu plus développé le pourquoi du comment.

Les personnages principaux sont un peu plat, Elias et Laia n’ont pas franchement une personnalité marquante et la cruauté de la commandante c’est du déjà vu. Je pense que c’est le point faible du livre, sachant que l’univers est très original, j’aurais aimé des persos plus approfondis et plus travaillés, je n’ai pas accroché. Pourtant, sans ça ç’aurait pu être un beau coup de coeur. Surtout que ce qui achève le tout, c’est le carré amoureux, parfois j’aime bien quand il est bien mené, mais là il est un peu brouillon et mal engagé. On ne sait même plus à qui il faut s’attacher par peur d’être déçus.

Je dirais qu’il y a de bonnes idées, mais que les personnages gâchent un peu le plaisir. Je pense lire la suite, mais je n’en ferais pas une priorité.

oie-8

verdict

giphy2

Publicités

6 réflexions au sujet de « Une braise sous la cendre, tome 1 – Sabaa Tahir »

  1. Idem, c’est un roman que j’ai bien aimé, que j’ai trouve très bien écrit, et en somme qui a tout pour plaire…mais qui m’a laissé de marbre, dans le sens où malgré tous les points positifs, ce n’est pas un coup de cœur. Je n’ai pas été transcendée par ce premier tome.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s